Avatar Anne Payot Le 13/06/16 par Anne Payot
La transformation numérique au cœur de l’entreprise

Cloud, big data, web services, solutions saas, applications mobiles, géolocalisation en temps réel, objets connectés… l’impact des nouvelles technologies dans l’économie française pourrait atteindre près de 1000 milliards d’euros d’ici 2025.

Depuis quelques mois, les médias clament haut et fort que la révolution digitale des entreprises est en marche. Mais sur le terrain, au delà des bonnes intentions, il n’est pas si simple de repenser l’entreprise dans son nouvel environnement numérique.

 

Le numérique dans l’ADN de l’entreprise

Le numérique doit à terme concerner tous les services d’une entreprise : organisationnels, commerciaux, marketing, communication, informatique, RH…

Organisationnels : le planning des réunions, la visio-conférence, le share-point ou l’Intranet qui permet à tous les salariés de retrouver tous les éléments relatifs à l’entreprise… Le but est d’aller plus vite en dépensant moins.

Marketing : les emailings, l’affiliation, la stratégie de référencement, le display (et ses variantes intelligentes de type RTB ou retargeting), les webinars, les web-videos, la stratégie de contenus, le courrier connecté, la data management plateform (DMP)… Même en BtoB, le numérique est partout dans les actions des marketeurs.

Commerciaux : la génération de leads, les places de marché, l’approche grands comptes via des solutions qui concentrent les informations sur les entreprises, les web services qui permettent d’enrichir les leads à la volée avant de les intégrer dans le CRM (ou e-CRM), le click and collect, le web to store… Le numérique ne remplace pas le travail du commercial, il vient l’enrichir, le guider, le compléter.

Communication : les réseaux sociaux, les blogs, les sites en responsive design pour une lecture via mobile ou tablette tactile… Tout comme le marketing, la communication est devenue multicanal : il faut savoir aborder le client dans ses multiples dimensions (on et off line).

Les autres départements (RH, DAF…) sont également concernés par cette évolution. Qui peut, par exemple, recruter un salarié sans se renseigner sur son empreinte digitale, via les réseaux sociaux professionnels notamment ?

Notre dossier complet sur les profits de la data en entreprise vous permettra d’aller plus loin.

Les freins qui retardent encore la transition

Graph 1 transfo digitale - challengesGraph 1 transfo digitale - freins

Source : baromètre L’Usine Digitale, GT Nexus et Capgemini Consulting. Juin 2015.

 

Manque de culture et de compétences numériques : contre ce phénomène, les entreprises optent soit pour des recrutements ciblés, soit pour des formations ou encore, à l’extrême, pour l’acquisition d’une entreprise numérique. Mais l’intégration de nouvelles compétences numériques peut être source de tensions car elles concentrent les attentions et les budgets alors que c’est le business traditionnel qui fait souvent « tourner la boutique ».

Organisationnel : il ne faut pas confondre transformation numérique et création d’un nouveau département numérique dans une entreprise « traditionnelle », par exemple une chaîne de magasins. L’analyse en silo, les ventes en magasins d’un côté et les ventes en ligne de l’autre, est dépassée : il faut maintenant travailler de concert car il s’agit bien souvent du même client. On a donc tout intérêt à disposer d’un profil marketing unique avec l’ensemble des consommations, les visites sur le site, les passages en magasins, la réactivité aux emailings, la réception de catalogues… Certaines marques vont plus loin : elles commissionnent leurs commerciaux en magasin aux ventes en  ligne. Si un client ne trouve pas son bonheur en magasin, au lieu d’aller le chercher dans une autre enseigne, autant lui faire commander sur le site. Retrouvez plus d’informations dans notre dossier en trois parties sur l’expérience omnicanal.

Coût de mise en place : formation, acquisition de compétences, évolutions technologiques et des process de travail, la transition numérique représente un investissement certain.

 

Les enjeux du numérique

Si la transformation numérique des entreprises représente au départ un investissement financier, organisationnel et technique important, elle est véritablement l’un des leviers de leur future croissance. La synergie entre le ON et le OFF line débouche rapidement sur des économies, ainsi que des gains de croissance et de compétitivité, donc sur un retour sur investissement et un gain de part de marché. D’après une étude réalisée par le cabinet Roland Berger en septembre 2014, « les entreprises les plus matures dans leur transformation numérique ont eu une croissance 6 fois plus élevée que les entreprises les plus en retard ». D’après l’étude de McKinsey « Accélérer la mutation numérique des entreprises : un gisement de croissance et de compétitivité pour la France » (septembre 2014), « une entreprise qui réussit sa mutation numérique pourrait potentiellement observer une augmentation brute de son résultat opérationnel de 40%, alors que celles qui ne parviendront pas à s’adapter risquent une réduction de 20% de leur résultat opérationnel ».

Le but de la transformation numérique est de dépasser l’investissement de départ, il ne faut pas l’aborder comme une contrainte nécessaire qui n’apporte pas grand chose à l’entreprise au final. Le numérique doit être un tremplin pour la création de nouveaux services, de nouvelles offres mieux adaptées aux consommateurs. Ainsi, l’ouverture récente des données publiques, ou Open Data, a pour objectif principal de favoriser l’éclosion de nouveaux services à valeur ajoutée économique ou sociale. Pour faire progresser la société française et les entreprises qui y participent.

Au delà des chiffres, lorsque l’on parle de transformation numérique, il faut bien avoir en tête l’un des objectifs  de départ : l’amélioration de l’expérience client. On évolue pour ses clients, son marché. L’expérience client passe par une parfaite connaissance de sa clientèle, une véritable vision client unique (ou vision à 360°) ON et OFF line.

Enfin, l’ensemble des ces évolutions participent à l’amélioration de l’image de marque de l’entreprise, terreau essentiel pour le business de demain. Les entreprises qui auront intégré au plus tôt le numérique dans leur ADN, auront une avance indéniable sur leur marché.

Vous avez besoin d’accompagnement et de conseils concernant la transformation numérique de votre business ? Contactez-nous.

A propos de l'auteur

Avatar Anne Payot

Anne Payot

Audacieuse, Anne pilote l’équipe Marketing Communication du Groupe CARTEGIE. Originaire d'Alsace, déterminée et à l’initiative de CULTURE DATA®, elle ne mâche pas ses mots. Destiné aux professionnels de la relation client et du marketing au sens large, l’idée est d'offrir une dose d'inspiration. Il ne s'agit surtout pas de reprendre des thématiques maintes fois revisitées, ou faire du contenu pour du contenu, bien au contraire ! « C’est du grand Mendes » vous dirait-elle ! A éviter à tout prix donc. Sous toutes les coutures, elle vous invite plutôt à partager vos connaissances sur la data et surtout, à profiter de ses conseils !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*